maladies infectieuses

Accueil / Articles ILM / MA’I’ORE – 2018/2021

MAIORE

Ces trois dernières décennies ont été marquées par l’émergence et l’expansion géographique des pathologies transmises par les moustiques, notamment la dengue, le chikungunya et le Zika.

L’expérience de l’émergence du Zika et du chikungunya, la circulation active de dengue, la circulation silencieuse d’autres arbovirus (ex. virus Ross River), ainsi que l’augmentation de la mobilité des personnes entre la Polynésie française, le Pacifique et les autres régions du monde sont des facteurs de risque d’émergence et de dissémination, au départ du Pacifique, d’autres arboviroses.

Le programme « Maladies liées aux arbovirus en Polynésie française et dans les Etats insulaires d’Océanie : facteurs d’émergence et risque épidémique » (MA’I’ORE) a pour but de renforcer la surveillance régionale des arboviroses afin de donner à la Polynésie française les moyens (expertise, données, réseau) d’anticiper la survenue de phénomènes épidémiques auxquels elle est susceptible d’être confrontée.

Il s’agit :

1) d’évaluer le risque d’épidémie liée à des arbovirus émergents ou ré-émergents en Polynésie ;

2) de retracer/suivre la dissémination des arbovirus (vers et au départ de la Polynésie) ;

3) de déterminer l’impact des infections séquentielles à arbovirus.