Actualités

Accueil / Actualités ILM / Tout savoir sur la flore polynésienne

Actualités

Accueil / Actualités ILM / Tout savoir sur la flore polynésienne

Date de publication :
4 décembre 2019
tiare apetahi
tiare apetahi

En 2007, une base de données de la flore locale, intitulée « Nadeaud », avait été développée par l’Institut de recherche pour le développement, en partenariat avec la Délégation à la recherche de la Polynésie française. Celle-ci rassemblait les spécimens botaniques collectés en Polynésie française et déposés principalement dans l’Herbier de la Polynésie française du Musée de Tahiti et des Îles et dans certains grands herbiers mondiaux (Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, Bishop Museum de Honolulu, Smithsonian Institution de Washington, Royal Botanic Gardens de Kew,…).

Depuis 2013, cette base n’était cependant plus consultable en ligne, en raison d’une technologie devenue obsolète.

La Polynésie française, qui a inscrit dans ses priorités le développement de ses ressources naturelles, a confié à l’Institut Louis Malardé, également engagé dans des programmes de protection et de valorisation du patrimoine naturel, le projet de mise en place d’une plateforme informatique moderne permettant l’accès à une nouvelle version de la base Nadeaud, enrichie de plusieurs milliers de spécimens d’herbier et associée à une banque de photographies numériques.

Cette technologie, aujourd’hui en place, permet de consulter et actualiser l’ensemble des données sur la flore vasculaire polynésienne (www.nadeaud.ilm.pf) Avec 850 espèces recensées et un taux d’endémisme de 60%, celle-ci est l’une des plus riches et des plus originales des îles du Pacifique Sud.

Grand public ou chercheur, chacun y trouvera une mine d’informations.